Les maladies liées au tabagisme

Les suites du tabagisme

 

Voici la liste bien connue des affections liées au tabagisme : 

  • les cancers du poumon, de la bouche, du larynx, du pharynx, de l’oesophage, du pancréas, de l’estomac, du rein, de la vessie, du col de l’ utérus et de certaines leucémies
  • l’insuffisance respiratoire, l’emphysème pulmonaire, la bronchite chroniques et les infections respiratoires aigues 
  • l’accident vasculaire cérébral, la crise cardiaque, l’angine de poitrine, l’artérite des membres inférieurs, la gangrène, l’anévrisme, l’hypertension et l’artériosclérose

On sait aujourd’hui que le tabac est la cause de 90 % de tous les cancers du poumon. 

La liste des maladies s’allonge. 

On sait maintenant aussi que l’usage du tabac contribue à la cataracte, à la pneumonie, à l’anévrisme aortique abdominal et à la parodontie. 

Le tabagisme endommage en outre gravement le système reproductif, et contribue à la fausse couche, à l’accouchement prématuré, au faible poids de naissance, à la mort subite du nourrisson et à certaines maladies pédiatriques telles que le trouble déficitaire d’attention/hyperactivité. Les nouveaux-nés de mères qui fument pèsent en moyenne 200 grammes de moins que ceux de mères comparables non fumeuses. 

Toutefois, ceux qui consomment du tabac ne sont pas les seuls à être exposés à ses effets néfastes. Des millions d’individus, y compris la moitié des enfants dans le monde, sont exposés à la fumée de tabac secondaire, également connue sous le nom de tabagisme passif. Il existe des preuves concluantes d’une relation entre le tabagisme passif et un risque accru de maladies cardiovasculaires, de cancer du poumon et d’autres cancers, d’asthme et autres maladies respiratoires chez les adultes ; et d’asthme et autres maladies respiratoires, d’otite infectieuse et du syndrome de mort subite du nourrisson chez les enfants.

Outre les maladies pouvant être provoquées par la consommation de tabac et par l’exposition au tabac des autres, la dépendance à l’égard du tabac est en elle-même un trouble distinct, au sens de la Classification internationale des maladies (CIM-10). En tant que maladie chronique, comportant fréquemment des rechutes, la dépendance à l’égard du tabac nécessite un traitement adéquat. 

 

Dernière modification le 26 mars 2015

Imprimer