Le tabagisme féminin

Risques supplémentaires chez les fumeuses

Tabac et beauté

Fumer accélère le vieillissement de la peau.

En effet, le tabac diminue l’arrivée du sang et de l’oxygène vers la peau. Conséquences : la peau devient terne, perd de son éclat, mais aussi de sa souplesse ; les rides apparaissent plus tôt et sont plus profondes.

Les effets des crèmes (anti-rides, etc.) sont fortement diminués par la cigarette.

Les ongles et les cheveux deviennent cassants.

Quant aux dents, elles jaunissent chez les fumeuses. Leurs gencives sont fragilisées et le risque de déchaussement augmente.

A l’arrêt tabagique, en moins d’un mois, le teint retrouve sa clarté perdue et les cernes, voire les petites rides, s’atténuent.

Tabac et pilule

Incompatibilité totale entre le tabac et la pilule : même 1 à 3 cigarettes par jour sous pilule peuvent s’avérer dangereuses. L’association tabac-pilule augmente les risques cardio-vasculaires, car elle favorise la formation de caillots, abîme la paroi des vaisseaux et les rétrécit.

Une jeune femme fumeuse sous pilule, qui se plaint de jambes lourdes, verra ces troubles disparaître à l’arrêt du tabac.

Les accidents les plus fréquents dus à l’association tabac-pilule sont l’infarctus, la phlébite (formation d’un caillot dans une veine du mollet ou de la cuisse, qui aboutira aux poumons, provoquant une embolie), l’embolie pulmonaire et la thrombose cérébrale avec ses conséquences de paralysie.

Tabac et fertilité

La fertilité diminue de moitié chez les fumeuses.

La glaire cervicale des fumeuses crée un obstacle au passage des spermatozoïdes.

Les problèmes vasculaires liés au tabagisme peuvent empêcher l’implantation de l’oeuf au niveau de l’utérus.

Fumer gêne le fonctionnement d’une hormone féminine naturelle : l’oestrogène.

Mais attention, fumer n’a aucun un effet contraceptif.

Tabac et hormones

Fumer peut provoquer un déséquilibre hormonal qui entraîne des cycles perturbés et plus irréguliers ainsi que des règles plus douloureuses.

L’âge de la ménopause est avancé de 2 à 3 ans chez les fumeuses.

Le tabac entraîne aussi une augmentation de la fragilité osseuse responsable de fractures après la ménopause.

Tabac et grossesse

Les problèmes sont plus fréquents chez les femmes enceintes qui fument : saignements, anémies, fausses couches spontanées ou accouchements prématurés.

Tabac et bébés

A la naissance, les bébés des fumeuses pèsent en moyenne 300 g de moins que les bébés des non-fumeuses et seront plus fragiles.

Le risque de mort subite chez le nourrisson augmente sensiblement dans un environnement fumeur.

Dernière modification le 26 mars 2015

Imprimer