Journée mondiale contre le cancer 2015

- 4 février 2015

Le 4 février de chaque année, l’Union Internationale Contre le Cancer (UICC) organise une Journée mondiale contre le cancer. Cette année, la journée est placée sous le thème « Combattre le cancer - à notre portée ». L’idée est de promouvoir une approche positive et proactive de la lutte contre la maladie. La Fondation Cancer passe en revue les messages clés de la campagne et prend position.

Choisir un mode de vie sain

De nombreuses études ont montré qu’il est à la portée de chacun d’entre nous de réduire son risque personnel de cancer par un mode de vie sain : ne pas fumer, boire peu d'alcool et manger sainement. Faire du sport et bouger le plus possible dans la vie quotidienne est également essentiel. C’est pourquoi il importe de sensibiliser la population à ces messages le plus tôt possible, dès l'enfance. Depuis l'année dernière, le Luxembourg a un plan national cancer qui met la prévention au premier plan. Car une chose est sûre : les coûts économiques liés aux traitements du cancer dépassent largement les investissements requis pour des mesures de prévention.

Profiter du dépistage précoce

Les programmes de dépistage précoce ont pour but de diminuer la mortalité par cancer.   Détecter un cancer à un stade débutant permet un traitement moins agressif et des chances de guérison plus importantes. Ainsi dans le cadre du ‘Programme Mammographie’ par exemple, les femmes entre 50 et 69 ans sont invitées périodiquement à se faire examiner les seins. Le plan cancer prévoit de lancer également bientôt un programme national de prévention et de dépistage précoce du cancer colorectal. Dans les deux cas, il y a encore un travail de sensibilisation important à mener. De même, d'autres examens de dépistage, pour le cancer de la peau ou le cancer du col utérin, gagneraient à être effectués de manière plus systématique. Force est de constater que les gens ne sont pas assez nombreux à profiter de l’offre de dépistage précoce. En effet, le meilleur programme de dépistage ne peut apporter de résultats que si les individus y participent en grand nombre. La Fondation Cancer lance donc un appel à chacun d’agir dans l’intérêt de sa propre santé.

Un traitement pour tous

Par comparaison avec de nombreux autres pays à travers le monde, la population du Luxembourg jouit du privilège d’avoir accès à un système de santé de haut niveau. Il reste à espérer que, compte tenu de la percée des traitements anti-cancéreux pointus mais souvent très coûteux, cette situation va perdurer.

Maximiser la qualité de vie

Pour beaucoup de patients, la vie après un diagnostic et un traitement de cancer n’est pas tout à fait la même qu’avant. Cependant, l’impact sur le bien-être émotionnel et physique des patients peut être réduit et le service psychosocial de la Fondation Cancer s’y emploie tous les jours, en aidant les patients et leurs familles à retrouver la meilleure qualité de vie possible.

Dernière modification le 4 février 2015

Imprimer